Non, je veux juste que ce soit papa avec moi bon!

attachement balado crise intérêt préférence parentale tempérament Feb 25, 2022

Ahh la préférence parentale! S'il y a bien un thème qui revient souvent dans les questions que nous recevons, c'est bien ça! Nous avons discuté de ce sujet lors d'un de nos derniers épisodes de balado que vous pouvez d'ailleurs écouter ici!

En fait, une des mamans qui participe à nos rencontres hebdomadaires Entre Mamans nous a posé une question sur la préférence parentale et l'attachement parent-enfant. Quelle réflexion intéressante! En même temps, cela soulève un point intéressant de la pression que les parents peuvent ressentir. C'est-à-dire que s'il est vrai que la sécurité affective est un passeport pour la vie, l'attachement est UN élément du développement de l'enfant. Ainsi, tout ne peut pas être répondu que par la sphère de l'attachement parent-enfant. 

 

 

Plusieurs pistes de réflexions peuvent expliquer une partie de la préférence parentale que vous observez. En voici quelques-unes:

  • Est-ce une occasion pour votre enfant d’exprimer son indépendance?
  • Est-ce que votre enfant a développé des intérêts particuliers avec un de ses parents?
  • Est-ce une question de tempérament?
  • Est-ce que votre enfant vit de grands écarts de temps passé avec ses deux parents?
  • Est-ce que votre enfant a développé une sécurité affective avec un des deux parents?
  • Est-ce que la préférence est passagère ou persistante?
  • Qu’est-ce que vous vivez comme parent au niveau émotionnel lorsque cela se produit?
  • Qu’est-ce que vous vous dites à vous-même dans ces moments et comment cela affecte votre comportement?

Bref, ce qui saute aux yeux porte le nom de préférence parentale, mais ce qui est sous-jacent à cette dynamique demande de l'observation et de la réflexion! Pour vous guider dans ce processus, ces éléments pourraient vous outiller lorsqu’il y a de la préférence parentale dans votre famille:

  • Retenez l’envie de forcer votre enfant à passer du temps avec le parent moins préféré. Cela pourrait avoir l'effet inverse de l'amener à vouloir passer des moments avec l'autre parent. Respecter le rythme de l'enfant sera plutôt un atout pour diminuer la préférence parentale. 

  • Pour le parent moins choisi, continuez de proposer à votre enfant des activités plaisantes, tant pour lui que pour vous. En effet, vivre des moments chaleureux et agréables offriront des exemples à l'enfant qu'il s'amuse bien avec ses deux parents.

  • Partagez entre parents les observations de chacun quant à cette préférence parentale. Par exemple, est-ce que l'un semble plus sensible lorsque votre enfant a besoin de réconfort? Est-ce qu'un des parents joue davantage avec lui? Est-ce qu'un des parents semble trop autoritaire

  • Pour le parent moins choisi, tentez de ne pas le prendre personnel. Gardez la position du parent plus grand et plus fort qui ne se «venge » pas de ce que vous pouvez percevoir comme du rejet, mais soyez plutôt le parent qui continue d’offrir des opportunités à l’enfant de passer du temps ensemble.

  • Pour le parent préféré, évitez le piège de toujours favoriser ce lien. Utilisez vos observations et vos réflexions pour soutenir également la relation entre votre partenaire et votre enfant. 

 

On sait comment la préférence parentale peut faire vivre beaucoup d'émotions aux parents! Nous vous souhaitons de trouver l'équilibre familial qu'il faut faut!

Vous voulez en savoir plus sur notre programme d'accompagnement Entre mamans? 

Pour prendre soin de vous, c'est ici!

Vous ne voulez rien manquer du contenu de Ça va maman?

Inscrivez-vous à notre infolettre!