Baisse d'énergie à l'automne? Des idées pour faciliter la vie des parents!

dépression dépression saisonnière Oct 29, 2021

Être un parent, on le sait, c’est 24h/24, 7 jours sur 7! Même si vous n’êtes pas physiquement près de vos enfants, vous vous questionnez à savoir s’ils sont bien où ils sont, ce que vous allez leur offrir pour le repas (+3 points s’ils aiment ça!), ou ce que vous allez faire comme activité pour les amuser pendant la fin de semaine.

 

Toutefois, il arrive ces moments où votre corps et votre mental ont de la difficulté à suivre le rythme constant (et parfois très exigeant!) d’être le parent responsable qui réfléchit à tout et organise le quotidien au quart de tour. Par exemple, lorsque vous vivez un stress au travail ou encore des difficultés dans votre couple, vous aimeriez peut-être prendre une pause de la charge familiale….même si vous savez bien que c’est impossible. L’arrivée de l’automne peut avoir ce même effet sur vous. Baisse d’énergie, manque de motivation, retrait social, irritabilité, déprime, difficultés de sommeil, modification des habitudes alimentaires, tous ces éléments peuvent vous affecter au quotidien. Vous reconnaissez-vous?

 

La dépression saisonnière; Mais qu’est-ce que c’est?

Les enfants se réveillent alors qu’il fait sombre dans la maison. Vous revenez de la garderie ou l’école avec un sentiment que la nuit est sur le point de se pointer le bout du nez. C’est confirmé, l’automne est arrivé! Lorsque les heures de clarté commencent à diminuer et qu'il fait plus froid à l'extérieur, plusieurs personnes peuvent ressentir des symptômes ressemblant à la dépression. Pour certains, la présence des symptômes sont plutôt courts et légers alors que pour d’autres l’intensité et la durée de cet état peut être plus importants. Ainsi, vous êtes peut-être le parent qui passerait la journée sous une couverture, en commandant une bonne pizza alors que vous écoutez Netflix. Votre réalité est plutôt un réveil à 5h30, une suite de crise avant de quitter pour le travail, et bien sûr vous êtes en charge du repas.

 

À noter que la dépression saisonnière est différente de la déprime (blues) saisonnière. La dépression saisonnière dure une saison, généralement les mois d'hiver, et disparaît pendant le reste de l'année. Les symptômes interfèrent souvent avec les relations interpersonnelles et peuvent varier en gravité :

-   La fatigue

-   Une persistante humeur triste

-   Une perte d'intérêt envers les activités habituelles

-   Des difficultés de sommeil (insomnie) ou un sommeil excessif

-   Une envie et une consommation accrue de féculents et de sucreries

-   Une prise de poids

-   Un sentiment de désespoir et/ou des pensées suicidaires.

 

En ce qui concerne la déprime saisonnière, elle correspond davantage à des hauts et des bas au niveau émotionnel qui peuvent être associés aux symptômes de la dépression saisonnière. Toutefois, la distinction importante repose sur l’impact sur le fonctionnement habituel de la personne. 2-3% de la population générale au Canada correspondrait à la description de la dépression saisonnière alors que l’incidence grimpe à 15% pour la déprime saisonnière.  

 

On fait quoi pour s’aider les parents?

-   Profitez du soleil : Pratiquer un sport d’hiver, lire sur son balcon pendant la sieste des enfants, aller les porter à pied à l’école et travailler près d’une fenêtre sont toutes des actions qui peuvent vous aider à faire le plein de lumière! En alternative, une lampe pour votre luminothérapie peut aussi être intégrée dans votre quotidien.

 

-   Manger sainement : Les chocolats d’Halloween sont une merveilleuse invention pour les parents. Croqués en une seule bouchée, il se mangent rapidement à l’abri des regards des enfants. Toutefois, comme la santé mentale et la santé physique sont liées, prenez aussi le temps de faire de la place pour des aliments nourrissants qui favorisent une alimentation équilibrée.

 

-   Provoquez les rencontres : Même si l’énergie ou même l’intérêt ne semblent pas toujours au rendez-vous, passer du temps avec vos amis et votre famille est un excellent moyen de vous remonter le moral et d'éviter l'isolement. En discutant pendant une marche, en jouant à des jeux de société ou en écoutant un film avec quelqu’un, vous pouvez créer des occasions sociales respectueuses de votre rythme. Profitez de ces moments pour partager à votre entourage ce que vous vivez. Ainsi, les personnes qui vous entourent pourront mieux vous comprendre et vous soutenir.

 

-   Planifiez….et demandez de l’aide! : Si vous savez que l’automne et l’hiver sont des saisons plus difficiles à vivre pour vous, réfléchissez à l’avance à ce qui pourrait alléger cette période. Cela implique peut-être de demander de l’aide. Un allègement temporaire de votre horaire de travail, des demandes de gardiens/gardiennes du quartier ou une bonne sauce à spaghetti préparée par votre maman qui peut être congelée, utilisez votre créativité pour maximiser votre réseau de soutien. (Psssst! Si vous avez besoin de soutien durant cette période, notre accompagnement est là pour vous ;) )

 

-   Cherchez l'aide d'un professionnel : Dans les cas où les symptômes vous affectent grandement au quotidien, demander l'aide d'un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue peut être à considérer. Votre médecin peut également vous proposer des recommandations pour stabiliser votre humeur et vos symptômes.

  

On l’oublie trop souvent, mais vos enfants peuvent également vous aider à mieux vivre cette période de déprime ou dépression saisonnière. Selon l’âge développemental, votre enfant pourrait préparer des grille-cheese pour vous épargner un souper, ramasser les jouets sur le plancher ou vous coller à son horaire de sieste pour vous rappeler de vous reposer également, les enfants peuvent participer à leur façon!

 

Avez-vous d’autres idées de tâches que les enfants peuvent faire pour alléger le quotidien en période de baisse d’énergie?

 

Dre. Lory Zephyr, psychologue

Vous voulez en savoir plus sur notre programme d'accompagnement Entre mamans? 

Pour prendre soin de vous, c'est ici!

Vous ne voulez rien manquer du contenu de Ça va maman?

Inscrivez-vous à notre infolettre!